SAYAT NOVA


Sayat Nova, troubadout, poète, chanteur et moineSayat Nova est né en 1712 à Tiflis. Troubadour tour à tour célébré puis tombé en disgrâce à la cour d’Irakli II, il en fut banni par le roi en 1759. Il devint par sentence royale moine au monastère de Haghpat : il fut ainsi puni de son amour pour la princesse Anna Batonachvili, soeur du roi. Sayat Nova est assassiné par l’armée d’Agha Mohammed Khan qui dévasta la ville de Tiflis et ses alentours, en 1795.

Chanteur et maître du kamânche, Sayat Nova écrit des poèmes. Selon Élisabeth Mouradian et Serge Venturini, traducteurs du poète en France, « trois siècles après son œuvre, celui qui écrivit en plusieurs langues demeure toujours un pont entre les peuples du Caucase, où il est toujours chanté et aimé de tous. »